Imprimer
 

Proche de la statistique, le bilan traduit en chiffres la prospérité ou la déconfiture d'une entreprise. Mais ces chiffres, quel crédit peut-on leur accorder lorsque là encore les méthodologies sont variables et qu'on peut introduire ou soustraire telle ou telle composante, selon le but recherché.

 

Tout expert-comptable est capable, en toute honnêteté, de rendre un bilan séduisant ou inquiétant, tout en respectant le fameux plan comptable. Nous en connaissons un bon exemple puisé dans la comptabilité d'un syndicat médical...! Par contre, ce bilan soumis à d'autres experts, ceux-ci ont rapidement décelé les artifices utilisés par leur confrère pour camoufler une vérité désagréable.

 

Dans un autre secteur professionnel, celui d'une grande banque nationalisée dirigée par de hauts fonctionnaires, plusieurs bilans ont été "édulcorés" pour masquer une gestion déplorable, voire frauduleuse, 10 ans plus tard.

  

Faudrait-il faire vérifier par des experts qualifiés toutes les opérations comptables déjà effectuées par ceux qui sont chargés de recueillir les éléments statistiques et comptables d'Organismes du secteur médico-social brassant des centaines de milliards de Frs. ? Est-ce que le seul Commissaire aux Comptes réglementaire est réellement capable de mener cette tâche à bien ?